La fabrique à steaks vegan

Je ne suis ni carnivore, ni végétarienne et encore moins vegan.

Ma philosophie ? Manger sain, équilibré et créatif.

Mon compost se rempli très vite car je consomme beaucoup de fruits et légumes. Je cuisine au naturel, sans additifs. Aucun plat préparé en boite dans mon frigo. C'est comme ça que l'on m'a élevée et j'ai donc la chance de ne pas avoir à faire tant d'efforts pour adopter les bonnes habitudes.

Je mange absolument de tout, j'aime tester de nouvelles expériences : crocodile à Cuba, serpent en Chine, kangourou à la cantine de l'école... varier les couleurs et les saveurs. Bon là, ce sont des extras, ok, au quotidien je suis une fille raisonnable ;)

Le veganisme, parlons-en :

J'admire les militants 100% vegan et les personnes engagées pour défendre la cause animale et dénoncer l'exploîtation massive des ressources de l'industrie agro-alimentaire. Je les rejoins en essayant au mieux d'acheter intelligent.

Je m'intéresse particulièrement à ce sujet depuis que j'habite au Mexique. (Ici, je ne sais même pas comment décrire l'ampleur du désastre = développement culturel sous l'influence Américaine de la surconsommation + très mauvaise gestion du traitement des déchets).

Je n'achète plus de viande dans les supermarchés car elles n'inspirent pas confiance, j'en mange quand je vais au restaurant ou quand je suis invitée chez des amis (car je trouve déplacé de refuser un plat).

Pour aller plus loins, j'ai trouvé ce livre sur les recettes vegan inratables et je l'adore par l'originalité de ses combinaisons, car ce sont des matières premières adaptées à ma région (salades tropicales, avocat, ici steaks de haricots rouges, etc.). Et l'avantage, c'est que c'est facile d'y ajouter un filet de poisson, un oeuf, ou un vrai steak à l'occasion.

Pour résumer...

Mes règles fondamentales :

• Privilégier sa santé avant de penser à la planète. (la bonne nouvelle c'est qu'en général celà va de pair, ce qui est bon pour notre santé est respectueux de la nature, mais chaque personne est différente, avec ses propres besoins, donc surtout, avant de vous lancer dans le veganisme ou autre régime alimentaire, soyez bien informés pour ne pas tomber en carence de nutriments [dont la vitamine B12 la plus importante !!])

• Ne pas tomber dans l'extrème. (Je trouve aberrant que le régime vegan exclue également le miel, car pour moi, les abeilles sont essentielles à la vie sur terre, et promouvoir le miel, c'est le moyen de sauvegarder les abeilles. Mon grand père étant apiculteur de passion, j'invite tous les vegan et non vegan à encourager les producteurs responsables en consommant leur miel.

• Le faire pour les bonnes raisons, et avant tout y prendre du plaisir, ce sont les clés de la réussite à long terme !

Bon appétit !


Commentaires :

1 commentaire(s) - Note moyenne 5.00/5

bravo, j\'adore ton blog et tes articles

Posté par Dominique Gay, le 03-05-2019

Merci Dom pour ton intérêt, des bises.

Page : 1